Les hauts plateaux du Cézallier et des Monts Dore

Volcans et lacs du Cézallier

Buron isolé dans le Cézallier.

Peu de territoires m'ont procuré autant d'émotions que le Cézallier et le Sud des Monts Dore. D'abord parce que ces hauts plateaux souvent venteux se refusent souvent au vol paramoteur. Et même si enfin une aérologie calme se conjugue avec un bel ensoleillement, le décollage, à 1200m, m'impose un bel effort sportif avant d'atteindre la portance suffisante. Mais quand, après avoir couru comme un lapin, à bout de souffle, mon regard prend enfin péniblement de la hauteur, tous mes efforts sont récompensés.

Monts Dore et Cézallier

Ce paysage, peu habituel en France, quasi inhabité et peu touristique en dehors de quelques vallées et de la station Super-Besse, apparait comme une immensité nue, ponctuée de lacs circulaires, de tourbières et de volcans. Un territoire bien Français et pourtant si dépaysant. Sous mon aile, j'ai parfois l'impression de survoler la Mongolie ou l'Islande. L'absence d'arbre donne aux édifices volcaniques un aspect récent, le lac Pavin est d'ailleurs un épisode volcanique très récent, une explosion cataclysmique il y a 6900 ans puis semble-t-il des soubresauts bien plus proches de nous. Les glaciers aujourd'hui disparus ont aussi laissé leurs traces en ponctuant le paysage de nouveaux lacs cernés de tourbières. C'est ainsi que le petit village typique de La Godivelle occupe une place étonnante, coincé entre un lac glacière et un lac volcanique parfaitement circulaire, de type maar, formant un tout si photogénique vu du ciel. Et que dire de la Motte de Brion, cette motte castrale perchée à tous vents sur sa relique de cheminée volcanique. En vol, entre deux images, j'imagine la dureté des conditions de vie dans cette forteresse. Une région atypique au-dessus de laquelle j'ai l'impression de vivre l'aventure, ou tout simplement de vivre.

   
page d'accueil: page d'accueil
rechercher des images sur le site